Normalement, toutes les constructions qui se sont effectuées à l’extérieur de la maison principale et se trouvent dans la clôture ne devraient pas demander un papier. Mais si la construction d’un abri ou d’une cabane ou d’un chalet dépasse la norme, il faut se renseigner auprès de la contribution directe dans votre région.

À quoi sert cet abri de jardin ?

Vous avez beau ranger les divers accessoires et outils du jardin, mais en fin de compte, ils se garent n’importe où quand on les recherche. C’est la nécessité de construire un abri de jardin. En hiver, il existe des plantes qui ne peuvent pas supporter la neige, ou bien le coup de la canicule de l’été, eh bien, on les dépose à l’abri dans l’abri de jardin. On peut également ranger les affaires qui ne peuvent plus entrer dans le garage dans cet abri.

Un abri jardin sans permis d’urbanisme

Pour légaliser la construction de cet abri de jardin, vous avez certes des papiers à accomplir. Si vous n’aimez pas les formulaires, vous pouvez toujours construire votre abri dans le jardin et situé dans un endroit caché que les voiries ne puissent pas détecter. Il doit être bâti sur une surface de moins de 5 m2 pour une hauteur à la limite de la hauteur de la clôture. Attention, vous ne pouvez avoir l’autorisation de construire avec sans permis qu’un seul abri jardin, si vous en faites deux, alors vous payez la taxe correspondante. Au cas où le plan dépasse le règlement sans permis, comment procéder ?

Demander un permis de construire pour un abri jardin

Pour une construction hors sol et à l’extérieur de la maison principale étalée sur plus de 5 m2, limités à 20 m2, il vous faudrait une déclaration des travaux et payer la somme correspondant à votre commune. Si la surface occupée par l’abri est de plus de 20 m2, vous aurez besoin d’un permis de construire auprès du bureau de l’urbanisme.

L’abri de jardin est une sorte de cabanon en bois qui peut servir de débarras. Et quand on manque d’espace, la meilleure solution est d’installer un abri jardin.